De 14-16.11.2016, au Palais des Nations de l’Organisation des Nations Unies à Genève, Suisse a été tenu la 4e réunion des Parties au Protocole sur l’eau et la santé, organisé par l’Organisation mondiale de la santé pour l’Europe (OMS) et la Commission économique pour l’Europe des Nations unies  (CEENU/UNECE).

La réunion a été suivie par 40 pays membres de la région européenne avec environ 200 participants, ainsi que l’OMS et la CEE-ONU et de nombreuses ONG internationales et les universités. La Macédoine était représentée par le prof. Dr. Michail Kocubovski de l’Institut de la santé publique de la République de Macédoine, le point focal national pour le Protocole sur l’eau et la santé.

La réunion etait présidée par le représentant de la Suisse, M. Pierre Shtuder.

On a été informé que 26 pays ont ratifié le Protocol. La Macédoine, l’Arménie et le Kazakhstan ont commencé pour la signature éventuelle du Protocole et la Grèce a préconise la ratification du Protocole.

Mme Natasha Dzhurasinovikj de la Serbie a été élu comme Président pour les trois prochaines années, ainsi que deux vice-président Pierre Shtuder (Suisse) et en Yannick Pavazo (France).

On a ete tenue d’une session extraordinaire pour faire avancer l’ordre du jour pour l’eau et de l’assainissement pour la région paneuropéenne pour atteindre l’Agenda 2030 du développement durable.

En exprimant regret on a atteint l’objectif d’assainissement du Millénaire pour le développement, le changement climatique affecte la pénurie d’eau, les inondations et autres phénomènes météorologiques extrêmes, lien avec les objectifs du développement durable en mettant l’accent sur les CER 6 pour l’eau et l’assainissement, la nécessité d’une coopération intersectorielle et transfrontalière , dans le but d’atteindre les objectifs et les activités du Protocole.

8 membres du Bureau ont été élus.

Le Protocole joue un rôle clé dans la mise en œuvre des CER 6. Les objectifs de Macédoine sont fixés dans la version de travail du Plan d’action pour la santé et l’environnement.

La Macédoine a été organisé le premier atelier pour la surveillance des maladies liées à l’eau à Skopje, 09-10.03.2016 par le Ministère de la Santé et l’ISP avec le soutien de l’OMS. La République Tchèque a été le deuxième pays qui a organisé cet atelier. L’Arménie et le Kirghizistan ont exprime l’ intérêt pour la tenue de ces ateliers.

La supervision du programme sur la qualité de l’eau potable a été exploré à travers des petits approvisionnements en eau et d’assainissement. L’atelier sur l’état des moteurs à combustion interne, les mécanismes de réglementation et les responsabilités des institutions en termes de santé publique et de superviser la qualité de l’eau potable, a eu lieu en Macédoine, ainsi que les défis et les capacités des institutions nationales et locales sont chargées d’y répondre. On a préparé le Compendium des plans de développement pour la sécurité dans les petites communautés en macédonien, albanais et en anglais.

L’égalité d’accès à l’eau et à l’assainissement est mis en œuvre par le biais d’auto-évaluation en France, le Portugal, la Hongrie, la Macédoine et la Moldavie. Plusieurs autres pays ont manifesté leur intérêt. En Macédoine, l’ auto-évaluation a été effectuée à Skopje, Kumanovo et Staro Nagorichino, Rankovce, Kratovo, Kriva Palanka et Veles. Atelier avec la présentation des résultats a eu lieu à Veles du 20-21.01.2016, avec le soutien de la CEE. On est prévu qu’en 2017 va etre préparer des plans d’action locaux pour promouvoir la condition en termes d’égalité d’accès à l’eau et à l’assainissement dans les communes précitées.

Le Programme d’appui à la mise en œuvre nationale du Protocole a été menée au Kirghizstan, la Moldavie et le Tadjikistan.

Le Président de la Convention sur la protection et l’utilisation des eaux transfrontières et des lacs internationaux a exprimé sa satisfaction de la coopération étroite entre les activités de la Convention et du Protocole.

Les participants ont convenu que les efforts à l’eau, l’assainissement et l’hygiène faire partie de la Déclaration ministérielle qui sera adoptée lors de la Conférence ministérielle sur l’environnement et la santé à Ostrava, République Tchèque du 13-15.06.2017.

Adopté à l’unanimité le programme de travail pour 2017-2019 année.

On a été convenu que la 5ème Réunion des Parties au Protocole sur l’eau et la santé se tiendra à Belgrade dans la seconde moitié de 2019.

La Macédoine était l’un des pays les plus actifs en termes de mise en œuvre des activités dans le cadre du Protocole sur l’eau et la santé au cours des trois dernières années.