Dépression: parlons-en

La Journée mondiale de la santé, est célébrée chaque année le 7 avril pour marquer l’anniversaire de la création de l’Organisation mondiale de la Santé, offre une occasion unique de mobiliser l’action autour d’un thème de santé spécifique qui concerne le monde entier.

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé 2017, le thème de la campagne est la dépression.

La dépression touche les personnes de tous les âges, de tous les horizons et de tous les pays. Elle provoque une détresse morale et a une incidence sur l’aptitude des personnes à effectuer les tâches de la vie quotidienne, avec parfois des conséquences désastreuses sur les relations avec la famille et les amis et sur l’aptitude des personnes touchées à gagner leur vie. Dans le pire des cas, la dépression peut conduire au suicide,

emro-women-outdoors-200l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 300 millions de personnes dans le monde vivent désormais avec ce problème, soit une augmentation de plus de 18% de 2005 à 2015.

 

L’objectif de cette campagne, d’une durée d’un an à compter du 10 octobre 2016,

 

Journée mondiale de la santé mentale, est de faire en sorte que davantage de personnes souffrant de dépression dans le monde entier demandent et bénéficient d’une aide

 

Si vous lisez ce le présent guide de campagne, vous souhaitez probablement participer à la campagne. Que vous travailliez pour les pouvoirs publics, une organisation non gouvernementale ou les médias; que vous soyez médecin, enseignant, journaliste, blogueur, parent ou simplement une personne ayant entendu parler de la campagne, et que vous souhaitiez y participer, ce guide est pour vous.

 

Les objectifs:

  • le grand public est mieux informé au sujet de la dépression, de ses causes, de ses conséquences possibles, y compris le suicide, et des services d’aide disponibles en matière de prévention et de traitement;
  • les personnes souffrant d’une dépression demandent de l’aide; et
  • la famille, les amis et les collègues de personnes souffrant de dépression sont en mesure de fournir un soutien.

 

emro-men-talking-200

Qu’est-ce que la dépression?

La dépression est une maladie qui se caractérise par une tristesse persistante, une perte d’intérêt pour les activités qui, normalement, procurent du plaisir et une incapacité à accomplir les tâches quotidiennes. On parle de dépression si ces symptômes sont présents pendant deux semaines au moins. En outre, la dépression se manifeste aussi, généralement, par les symptômes suivants : perte d’énergie, modification de l’appétit, insomnie ou hypersomnie, anxiété, difficultés de concentration, difficultés à prendre des décisions, agitation, sentiments d’inutilité, de culpabilité ou de désespoir, pensées autour de l’automutilation ou du suicide.

 

Parler de la dépression

L’élément central de la campagne est l’importance d’évoquer la dépression en tant que composante essentielle de la guérison des patients.

La stigmatisation autour des troubles mentaux, y compris la dépression, reste un obstacle et empêche les personnes de demander de l’aide, et ce dans le monde entier.

Parler de la dépression, avec un proche, un ami ou un professionnel de la santé; au sein de groupes plus larges comme à l’école, sur le lieu de travail ou dans un contexte social; ou publiquement, dans les médias, les blogs ou les médias sociaux, permet de combattre d’éliminer cette stigmatisation et à terme, amener davantage de personnes à demanderont de l’aide.

emro-refugee-200Public visé

La dépression pour toucher n’importe qui.

Cette campagne s’adresse donc à tout le monde, quel que soit l’âge, le sexe ou le statut social.

Organisation mondiale de la Santé (OMS), a décidé d’accorder une attention particulière à trois groupes qui sont touchés de manière disproportionnée par la dépression, à savoir: les adolescents et jeunes adultes, les femmes en âge de procréer (en particulier après l’accouchement) et les personnes âgées (plus de 60 ans).

 

Principaux messages

  • La dépression est un trouble mental courant qui touche les personnes de tous les âges, de tous les horizons et dans tous les pays.
  • La pauvreté, le chômage, les événements de la vie tels que le décès d’un proche ou une rupture sentimentale, la maladie et les problèmes dus à la consommation d’alcool ou de drogues illicites augmentent le risque de dépression.
  • La dépression provoque une détresse morale et a une incidence sur l’aptitude des personnes à effectuer les tâches de la vie quotidienne, avec parfois de très graves conséquences sur les relations avec les proches et les amis.
  • Une dépression non traitée peut empêcher les personnes atteintes de travailler et de participer à la vie de la famille et de la communauté.
  • Dans le pire des cas, la dépression peut conduire au suicide.
  • Il est possible de prévenir et de traiter efficacement la dépression, généralement à l’aide de thérapies par la parole, de médicaments antidépresseurs ou d’une association des deux.
  • Parvenir à vaincre la stigmatisation souvent associée à la dépression permettra à davantage de personnes d’obtenir une aide.
  • Parler de la dépression avec des personnes de confiance est la première étape vers la guérison.

emro-school-200

Situation en Macédoine

Le nombre de personnes de l’hôpital traité épisode dépressif et trouble dépressif récurrent (F32 – F33), augmente au fil des ans. En 2010, le nombre de patients traités était de 585 dont 196 hommes et 389 femmes, et en 2015 le nombre total de patients atteint 803, dont 257 hommes et 546 femmes.  Elle représente une augmentation du traitement hospitalier de 37 pour cent. Le taux de morbidité hospitalière est de quatre cas pour 10 000 habitants en 2015.

 

 

 

 

Source: OMS